[Animation] #2

Pourquoi diable de l’animation ? Pour plein de raisons en fait : 1.parce qu’on adore l’animation 2. parce que l’animation c’est un peu comme de l’illustration, mais en mouvement 3. parce qu’il y a tellement de pépites inconnues qu’on ne peut décemment pas garder ça pour nous.

Pour ce deuxième rendez-vous animé, on est allés poser nos fesses sur la terrasse arlésienne de nos amis de Miyu Distribution. Confortablement installés sur un transat couvert de fleurs séchées, avec pour seul rival le soleil qui décline sur l’horizon rougeâtre et un verre de Vermouth, on s’est épanchés dans le visionnage de grands crus tandis qu’au loin les sauniers remplissaient leur office. On a tout regardé. Tout. Quand le jour s’est levé, on avait dans la main comme une poussière d’étoile et un film sur chaque doigt. Et les flamands roses s’envolaient vers la mer.

Bien entendu, rien de tout ça n’est vrai. On était confinés chez nous comme tout le monde, avec juste un peu de place pour rêver. Par contre les films sont vraiment super.


❥  GRAND BASSIN
Héloïse Courtois, Chloé Plat, Victori Jalabert, Adèle Raigneau
6’30 / 2018 / 2D et 3D numérique / Pédiluve / France
École des Nouvelles Images

Topo : Un après-midi à la piscine.

Grand Bassin est le couronnement de plusieurs années d’études pour ce quatuor issu de l’École des Nouvelles Images (ENSI) d’Avignon. Héloïse Courtois, passionnée par les couleurs et le dessin dès le plus jeune âge ; Chloé Plat, qui a toujours eu les mains dans le montage, la réalisation, le dessin et le théâtre ; Victori Jalabert illustrateur et peintre ; et Adèle Raigneau, qui est passée de la BD à la 3D, cultivant son goût d’expérimenter et mélanger entre eux médiums plastiques et techniques.
Ce très beau film, qu’on a eu l’occasion de découvrir l’année dernière au Mecal, le festival de courts-métrages de Barcelone, est une fine observation poétique et picturale de la piscine municipale : un lieu à la fois simple et architectural, familier et mystérieux, mais avant tout un lieu qui permet de réunir des personnages de tous horizons, le temps d’un après-midi.

 

❥ FLOREANA
Lou Morton
4’00 / 2018 / Dessin et 2D numérique / Vie sauvage / Danemark-USA
The Open Workshop

Topo : Dans un futur plus ou moins proche, sur une île reculée, des gens se préparent pour une importante mission.

Lou Morton fait partie de ce genre de personnes qui ont manifestement plusieurs vies à la fois. Animateur et réalisateur basé à Los Angeles, ses films ont été sélectionnés dans des festivals internationaux, notamment à Sundance, Annecy et Hiroshima. Il a enseigné dans de prestigieuses universités telles que University of Southern California à Los Angeles ou DePaul University à Chicago et a participé à la résidence The Open Workshop de Viborg au Danemark en 2016. Accessoirement, il travaille aussi comme designer pour Disney Channel.
Dans ses films, Lou Morton aime mettre en scène de grandes communautés de personnes, qui se déplacent et agissent de façon imprévue au fur et à mesure que le film avance. Floreana en est un nouvel exemple, qui se déploie comme un plan séquence et un long travelling. C’est beau, incontestablement, et prouve sa très grande maîtrise de la narration pour parvenir à faire tenir une histoire si complète dans un temps si court.

 

❥ CATHERINE
Britt Raes
11’50 / 2016 / 2D numérique / Cat Lady / Belgique
Creative Conspiracy

Topo : L’histoire douce-amère d’une petite fille qui va devenir une folle femme-à-chat… Ce film plaira tout autant aux gens qui adorent les chats qu’à ceux qui les détestent.

Britt Raes adore dessiner et raconter des histoires. Alors travailler dans l’animation la rend heureuse tous les jours. Elle aime le chocolat, la musique indé, Totoro et faire du vélo. Si elle doit se réincarner, elle espère devenir un chat qui s’appellera Fluffy… Tout ceci explique pourquoi elle réalise en permanence des séries animées sur les animaux domestiques et écrit des livres pour enfants.
Catherine est le troisième film qu’elle réalise depuis sa sortie de l’Académie Royale des Beaux-Arts de Gand (KASK). Elle se fixe comme un « challenge personnel » de créer un film graphiquement impeccable, mais surtout qui aille narrativement là où on ne l’attend pas. Le résultat est ce drame comique particulièrement réussi, à tel point qu’on ne compte plus le nombre de distinctions accumulées depuis sa première diffusion : plus de 50 prix décernés par les festivals du monde entier, parmi lesquels Anima, Cinanima, Leed’s et Hiroshima…

 

❥ PLEIN ÉTÉ
Josselin Facon
5’30 / 2016 / Dessin et 2D numérique / Summer Time / France
Miyu Productions / Emmanuel-Alain Raynal

Topo : Un moment de trouble dans la douceur d’un été à la campagne. À huis clos dans un jardin fleuri.

Josselin Facon est un réalisateur et illustrateur français qu’on a déjà eu l’occasion de croiser dans les pages de Kiblind. Très inspiré par un moment d’ennui, il a en effet créé une mémorable scène de Laverie pour notre numéro « Relou » (Hiver 18-19). C’est dire s’il arrive à magnifier les choses futiles et à suspendre le temps…
Formé à l’École des Métiers du Cinéma et de l’Animation (EMCA) d’Angoulême, il rejoint à la fin de ses études le studio d’animation MIYU productions. C’est là qu’il réalise ce troublant Plein été, dont la fantastique atmosphère lui valut d’être sélectionné dans plus d’une cinquantaine de compétitions, dont le Festival international du film d’animation d’Annecy qui lui remit en 2017 le prix qualité CNC. Depuis, il travaille sur des clips et des illustrations de commande, ainsi que sur le développement d’un prochain film et d’une bande dessinée.

 

❥ NA ZDROWIE !
Paulina Ziolkowska
4’45 / 2018 / 2D numérique / Comédie allergène / Pologne
Łódz Film School (Pologne), en coproduction avec le Polish Film Institute (Pologne)

Topo : Quelqu’un éternue dans la rue, et par une réaction en chaîne aussi fulgurante qu’une épidémie de coronavirus, tout le monde se met à éternuer à son tour sur tout le monde. Na Zdrowie ! (« À vos souhaits ! ») est un film sur une société qui devient malade, où tout le monde en a marre de tout le monde. Et pourtant, la personnalité et le caractère qui composent notre individualité se nourrissent, sans qu’on s’en aperçoive, de ceux qui nous entourent. Et qu’est-ce que c’est d’actualité bordel !

Paulina Ziolkowska est née en 1988 à Wrocław, une grande ville polonaise située au sud des « Monts des Chats », traversée en son centre par l’Oder, grand fleuve qui coupe ses terres en une douzaine d’îles reliées par 120 ponts, lui attribuant ainsi l’insigne label de « Venise polonaise ». C’est dans cette même ville qu’elle apprend quelques années plus tard le design graphique, à l’Académie d’Art et de Design, avant de basculer vers l’animation et de pousser les portes de la prestigieuse École nationale de Cinéma de Łódź, celle-là même où Roman Polanski et Jerzy Skolomowski ont appris leur métier avant d’incarner la Nouvelle Vague polonaise.
En 2017, elle réalise son premier film, Oh Mother !, produit par Fumi Studio, suivi l’année suivante par Na Zdrowie !.


Miyu Distribution – FR
Créée en 2017, Miyu Distribution est née de la rencontre entre Luce Grosjean, et sa société Seve Films, et Miyu Productions. Spécialisée en ventes internationales et diffusion de courts métrages d’animation, la société distribue les films de fin d’étude de grandes écoles d’animation ainsi que des films de structures de production indépendantes. Merci beaucoup Luce !

Restez Connecté

Recevez nos dernières actus, nouveaux talents et musique

Fermer la recherche