Stuffs : les patchs brodés de We Are Sympa

Depuis son QG à Rennes, We Are Sympa fait briller fort nos yeux avec ses jolis patchs brodés qu’on a envie de scratcher partout. On a demandé à Ben et Romie, les deux fondateurs touche-à-tout de la marque, de nous expliquer la genèse de ce projet éco-responsable.

Parce qu’ils sont sympa comme tout (ils avaient prévenu en même temps), ils nous ont donc raconté comment un swipe à droite sur Tinder les as embarqué dans de folles épopées créatives à deux. Parmi toutes les idées qui leur sont passées par la tête depuis, ce n’est malheureusement pas de leur désir de conquête du monde grâce à une herbe à chats illustrée dont ils vous parleront le plus aujourd’hui, mais bien de leurs patchs brodés qui ont le pouvoir de rendre éclatants de beauté tous les pulls unis de ce bas monde.

Salut Ben et Romie, pouvez-vous vous présenter ?

Hello, nous sommes deux créatifs qui se sont rencontrés sur Tinder 👀 Depuis 6 ans, on se supporte au quotidien et on passe énormément de temps à créer, dessiner ou rêver. Je pense qu’il n’y a rien de plus parlant que de parler de son week-end type, pour dire qui on est alors voici le notre : on se lève trop tôt le samedi, on prépare nos commandes, on va à la poste puis on flâne au marché. On achète de quoi faire un apéro sur notre terrasse devant le dernier épisode de Koh-Lanta. Le dimanche, on est off, on dessine et peint pour le plaisir toute la journée sans voir le temps passer. On est deux créatifs heureux d’être interviewés dans Kiblind.

Comment votre collaboration a t’elle débutée ? 

En 2015, quand on s’est rencontré, Ben a tout de suite voulu que l’on fasse plein de projets créatifs ensemble. Il faut savoir que c’est un accro à la créativité et moi au début, je ne m’étais jamais imaginée monter des projets créatifs. J’ai toujours été passionnée par l’art et la création mais pour moi c’était quelque chose que tu faisais en passe-temps à côté. Et puis, il m’a convaincu et ensemble on a monté plein de projets où l’on passait nos journées à brainstormer sur des idées aussi folles les unes que les autre. Comme un jour où on s’est posé et on s’est dit pourquoi pas monter une marque d’herbe à chat à faire pousser soi-même avec de jolies illustrations sur les pots pour éviter d’acheter les herbes à chats moche que te vendent les animaleries ou supermarchés. Bon là, on s’est vite dit qu’on était peut-être partis trop loin et ça c’était une des idées que l’on a eu juste avant de prendre un autre chemin pour imaginer We are sympa. En dehors de We are sympa, on a toujours eu l’habitude de travailler ensemble en tant que freelance dans la communication. Donc pour résumer notre collaboration, elle s’est faite grâce à une appli de rencontre et depuis on ne s’est plus jamais quitté.

Pouvez-vous nous décrire la fabrication d’un patch, de l’idée première à l’objet final ? 

Tout commence par une envie de parler d’un sujet. Ensuite, on dessine sur feuille les premiers visuels, on les vectorise, puis on brode sur notre machine. C’était hyper important pour nous de maitriser de A à Z la chaine de production pour comprendre les enjeux et pouvoir sortir le produit qui nous fait rêver. Au début, on a passé plus de temps à comprendre le fonctionnement du logiciel de broderie et de la machine qu’à vraiment dessiner, mais aujourd’hui on a enfin trouvé la bonne recette. Ce qui est génial avec ce process, c’est que l’on peut tester rapidement de nouveaux visuels. 

Comment vous est venue l’idée du patch à scratcher ?

Quand on thermocolle un patch, c’est « pour la vie ». Du coup, on a cherché des idées pour donner l’occasion à nos clients de changer facilement de patch et d’afficher un mood différent. Rien de révolutionnaire, mais un argument de plus pour upcycler ses vêtements.

L’éco-responsabilité semble également être au coeur de votre projet, comment réussissez-vous à l’intégrer concrètement ?

Comme beaucoup de personnes, on a pris conscience que nos placards étaient blindés de vêtements qu’on ne porte plus et que ce n’était pas possible de continuer comme ça. L’idée de We are sympa, est d’accompagner les Ben & Romie du passé, à faire leurs premiers pas dans la mode éthique avec des produits accessibles. C’est vraiment important pour nous que la mode éco-responsable puisse s’adresser aussi aux plus grands nombres et à toutes les bourses. 

Quelles sont vos illustrateur.rice.s préféré.e.s en ce moment ? 

Ben est fan du travail de Amber Vittoria ou encore de Keith Haring car ils ont un tracé instinctif. Moi, je craque pour les chiens saucisses de Léa Maupetit ou les fleurs et les chats d’Agathe Singer. Sinon dans un autre style, j’adore Atelier Bingo


Avez-vous d’autres projets en lien avec l’illustration et / ou le textile à venir ?

Ben est illustrateur aussi, il est actif sur Instagram sous le nom de @benjaminrolland. On a deux collaborations qui arrivent prochainement, une avec une future brasserie rennaise et une autre avec une marque de vêtements assez connue, on en dit pas plus et on garde le suspense. Sinon on va développer de nouveaux produits pour We are sympa, ça prend du temps mais on a hâte ! 

WE ARE SYMPA // PLUS DE STUFFS

Restez Connecté

Recevez nos dernières actus, nouveaux talents et musique

Fermer la recherche