[Animation] #11 – Les films de Marion Lacourt

Tous les 15 jours, de façon plus ou moins irrégulière, un peu d’animation.

Marion Lacourt est illustratrice, graveuse et réalisatrice de films d’animation. Diplômée des Arts Décoratifs de Paris, elle fait un crochet par les Beaux-Arts de Hambourg où elle apprend la lithographie. Son film Moutons, Loup & Tasse de Thé… a reçu le Prix Émile Reynaud 2019 et a été sélectionné dans les plus grands festivals internationaux.


Voilà une biographie bien courte, jetée comme une feuille froissée, à laquelle elle n’attache pas grand intérêt. Non par vanité et dédain – certainement pas – mais simplement parce qu’elle préfère parler de ses rêves, de ses dessins et de ses films.
Ses rêves, ça oui elle y accorde beaucoup d’importance. Dans un petit carnet noir, elle cultive un mélange disparate de dessins et de notes, qui grandit chaque matin vaporeux selon les faveurs du réveil. Le souvenir du rêve griffonné prend sur les pages la forme d’un « résidu dessiné » qui tente de préserver le ressenti, l’impression unique et fidèle, comme si on voulait garder intact le parfum, la couleur d’un sentiment. C’est son Journal monotypé, qu’elle ne consacre qu’à la matière onirique.
Dans ses autres carnets, elle met un peu de tout. Des « petits riens » comme elle dit, qui deviennent pourtant très souvent le point de départ de grandes choses illustrées, fixes ou animées, peu importe finalement : la question du mouvement se décidera plus tard, déchargée de toute contrainte formelle.

Tous ces ingrédients, extraits de matière onirique et de petits riens, entrent dans la composition de ses films si étranges et contemplatifs, dont toute trame narrative semble absente. Comme dans un rêve, fabriqué avec des matériaux du réel réagencés dans des postures surréalistes et sens dessus dessous, ses créations se présentent en « expériences immersives ouvertes ». Elle veut que le film reste « ouvert » pour que chacun puisse construire une interprétation personnelle, à partir de sa propre histoire. Elle veut que l’on visite ses œuvres comme des rêves, accompagné par le lâcher-prise naturel de l’inconscient, délivré de l’emprise de la logique et prêt à accueillir aimablement la seule sensation esthétique.

Sur un plan esthétique, justement, ses réalisations s’illustrent d’abord par un dessin enfantin faussement naïf, un jeu de vides et de pleins cheminant sur la ligne claire, mais surtout par le traitement des couleurs et l’utilisation de la lumière. C’est pour cette raison qu’elle a choisi le banc-titre multiplans comme instrument de prédilection, qui lui permet de capter la lumière, de s’amuser avec. Cet outil, hérité des prémices du cinéma d’animation, est composé de quatre plaques de verres qui se superposent, rétroéclairées par le bas : la lumière traverse les plaques de verre en remontant vers l’appareil photo, fixé au-dessus des plaques. L’appareil capte donc la combinaison des quatre couches successives superposées ; et la photo prise correspond à une image du film, réalisé à l’ancienne dans la plus pure tradition.

Sur les plaques de verre, elle dessine directement avec des encres de lithographie, généralement très épaisses et visqueuses, mais qu’elle parvient avec technique à appliquer en couches très fines et précises, comme du filtre coloré. Parfois, elle alterne avec les outils des graveurs, qui lui permettent de gratter certaines couches de couleurs, d’évider des espaces, de laisser passer la lumière.
Tout ceci prend forcément un certain temps. Deux ans pour la réalisation de son film de 12’ Moutons, Loups & Tasse de Thé…. Mais quand on voit le résultat, la précision du trait derrière l’illusion flottante et la douceur du mouvement dans la maîtrise du rythme, on se dit que ça valait vraiment la peine.

Nous ne pouvons pas partager en ce moment ce court-métrage car il fait partie d’un joli programme de plusieurs courts actuellement en salle : Ballade sous les étoiles.
Mais pour patienter un peu, voici le trailer :

On se quitte avec quelques Gifs extraits de Dune.

Extraits de Dune

Pour plus d’infos sur le travail de Marion Lacourt :
https://www.marionlacourt.com
https://vimeo.com/marionlacourt

Et on glisse au passage que c’est elle qui a signé la très belle affiche de la Fête du Cinéma d’Animation, qui aura lieu du 14 au 31 octobre…

Restez Connecté

Recevez nos dernières actus, nouveaux talents et musique

Fermer la recherche