ligne

Galerie

Flèche
Exposition | 18.05.17 JB Hanak @ Anne de Villepoix
JB Hanak @ Anne de Villepoix
Vision Négative

On connait ce bon vieux JB Hanak pour ses turbulentes aventures musicales au sein de dDamage d'abord, puis en solo, puis avec Cobra, puis avec Sleazy Art, entre autres. Mais le filou cachait une autre corde à son arc : celle des arts plastiques. Alors qu'il faisait docilement confiance à Raoul Sinier pour l'artwork des différentes sorties de dDamage, il rongeait son frein en réalisant par devers lui des œuvres que seul lui pouvait voir. Et puis son album solo Hyperactive Jerk balaie toutes ces réticences et la gloire vient aussi inonder ses travaux visuels. Après que ses travaux fourmillants et foisonnants, encombrées et embouteillés furent adoubés par Agnès b., Posca, Le Silencio, l'Institut Français du Japon, la Galerie Anne de Villepoix donne un écrin au boulot fascinant de JB Hanak pour l'exposition Vision Négative, du 20 mai au 24 juin.

VOIR
Illustration | 18.05.17 [Employée Modèle] Daiana Ruiz
[Employée Modèle] Daiana Ruiz
Féministe & Optimiste

Daiana Ruiz est une illustratrice Argentine, basée à Buenos Aires. L'artiste fait partie de la fulgurante vague d’une illustration féminine et féministe qui met en avant la femme dans son iconographie et qui prend une place de plus en plus grande dans le monde du dessin. L'illustratrice évolue dans un univers de formes simples et géométriques, aux couleurs franches d’où se dégage une vision optimiste. Une impression surement impulsée par sa vision de l’illustration, qui est, pour elle un mode d'expression très primitif, avec lequel elle a plus de facilité à jouer qu'avec les mots. Un cocktail en apparence simple, donc, mais gagnant, qui permet à Diana Ruiz d’attirer l’attention d’un public de plus en plus nombreux, mais aussi, et c'est très important, de captiver notre attention et de conquérir nos coeurs.

  VOIR +
Exposition | 15.05.17 Joli Désastre par Retard
Joli Désastre par Retard
Menu Best Of

Les inarrêtables héroïnes de Retard enchaînent les parties de goût avec une grâce qui leur est propre. Prochain stop dans le monde merveilleux du webzine parisien avec la soirée du 18 mai qui combine une exposition en forme de sans faute et la présenation du nouvel album de l'adoré LenParrot. L'occasion pour nous, amateur de belles choses de faire un petit tour de ce qu'il y aura à voir au Pop-Up du Label, all-star game de l'illustration actuel avec des œuvres d'Amina Bouajila, Anna Wanda Gogusey, Roca Balboa, Avalon Lewis, Benjamin Tejero, Bobby Dollar, Lomé iench, Léa Le Faucon, Marion Chancerel, Maxime Roy, Astro Nascha, Elise Enjalbert, Vincent Khouni et Mathilde Rives. On se fait un petit teasing en attendant de voir tout ça en vrai dans la soirée parisienne immanquable de la semaine.

  VOIR +
Photographie | 12.05.17 Aperçu de différents collages de l'artiste
Juliet Casella
Passion collages

Fraîchement diplômée de l’Ecole Nationale Supérieure d’arts de Paris-Cergy, Juliet Casella est de celles dont le cerveau fourmille et les mains produisent, à en vouloir, de sa propre confession, se dédoubler pour pouvoir explorer plus, expérimenter plus, collaborer plus. Pour cette artiste pluridisciplinaire et sans aucune barrière, le collage a une place particulière. Les photographies de sa collection numérique se composent et racontent des histoires qui oscillent entre l’innocence et la violence.

  VOIR +
Illustration | 28.04.17 [Employé Modèle] Antoine Nogueira
[Les Gens du Mag] Antoine Nogueira
1 jeune plein d'avenir

Antoine Nogueira, tout juste la vingtaine, est étudiant en troisième année d’arts graphiques à l’EPSAA, à Paris. Entre sa vie d’apprenti graphiste et celle de jeune illustrateur, se lever tôt ne lui fait pas peur. Malgré des yeux à peine ouverts il arrive à nous servir de belles illustrations colorées. Également à l’origine du collectif parisien Gribouilli, avec quatre autres étudiants, Antoine lance régulièrement des appels à participation pour son fanzine hauts en couleurs. Ainsi, il évolue dans un microcosme bouillonnant et plein d’avenir. Aussi sommes-nous refait qu'il ait réalisé une des créations originales de Kiblind #60 "Président".

  VOIR +
Illustration | 28.04.17 [Employés Modèles] Atelier Malinowsky
[Employés Modèles] Atelier Malinowsky
À la scène comme à la vie

On s’éloigne un peu de l’employé modèle habituel, puisque premièrement ils sont deux et ne sont pas qu’illustrateurs mais à la tête d’un studio de création et de direction artistique, l’Atelier Malinowski, depuis 2014. Sarah et Nicolas Malinowsky, mari et femme, sont complémentaires à bien des niveaux. Sarah est anthropologue de formation, elle se tourne après vers la communication et travaille au sein d’une ONG où elle acquiert, entre autre, une aisance rédactionnelle. Elle s’occupe maintenant du suivi du projet au sein de l’atelier. Nicolas est directeur artistique depuis 15 ans, mais aussi artiste et designer. Au vu de ces deux têtes à multiples casquettes, leur champ d’action est vaste et multi support: logo, typographie, graphisme, illustration, vidéo, musique...

  VOIR +
Illustration | 27.04.17 [Les Gens du Mag] Célestin Krier
[Les Gens du Mag] Célestin Krier
Noir c'est noir

Le jeune Célestin Krier est venu à nous comme le printemps : naturellement, gentiment, rafraîchissant. Avec un mail en fait. Mais nous n'avons pas été déçus du voyage dans l'étrange monde que construit le dessinateur parisien, entre abstractions graphiques et figurations quasi-antiques. À cela s'ajoute une utilisation des couleurs (quand il y en a) tout à fait au point et une maîtrise de la noirceur peu commune. Cette technique adaptée et adaptable, nous avons eu la chance de pouvoir l'accueillir dans notre numéro 60 "Président", dans lequel il s'est complu à nous dessiner son candidat pour la présidentielle, l'éternelle et majestueuse Ombre. Retrouvez Célestin Krier à notre évènement parisien le 4 mai au Point Éphémère pour des dessins en direct.

  VOIR +
Exposition | 24.04.17 3 fois par Jour @ Arts Factory
3 fois par Jour @ Arts Factory
Et plus si affinités

3 fois par jour, c’est la fréquence à laquelle chaque être humain se nourrit quotidiennement. Pour la maison d’édition 3 Fois Par Jour, c’est d’art qu’elle se nourrit matin, midi et soir. Et cette année, elle en veut encore plus et lance sa première exposition collaborative à la galerie parisienne Arts Factory du 28 avril au 20 mai.

  VOIR +
Exposition | 14.04.17 Healing prints
Pinar & Viola @ 12 Mail - Red Bull Space
(Parenthèse)

Ah, sacré monde contemporain : bruyant, pressé, sur-connecté. Besoin d’une pause, non ? En femmes providentielles, c’est justement ce que nous convient à faire les artistes Pinar&Viola dans leur installation Recharge Station. Un système de tipis imprimés se transforme en refuge de nos quotidiens saturés. Merci de mettre vos téléphones en silencieux hein. On s’allonge et on se laisse aller aux signes abstraits, aux peintures digitales de la nature, aux symboles grands comme l’univers. Une invitation à l’imagination et à la rêverie, celle de l’enfance, quand nous construisions chaque cabane comme un nouveau futur. Recharge Station, du 28 avril au 23 juin, à la galerie Red Bull Space, à Paris. Vernissage le vendredi 28 avril, à partir de 18h (TGIY).

  VOIR +
Exposition | 14.04.17 Cercle Magazine @ Syndicat Potentiel
Cercle Magazine @ Syndicat Potentiel
Sous l'océan

Le magazine Cercle ne traîne pas dans notre bibliothèque. Il est au-dessus, sur un présentoir en or massif, soutenu à sa droite et à sa gauche par les photos de Maman et de Papa. En un mot, il nous est cher. D'une facture graphique impeccable et d'un traitement éditorial sans faille, la revue strasbourgeoise a conquis notre cœur comme d'autres cueille les fraises quand l'été approche. Et il faut bien que Dieu existe, puisque vient de sortir le cinquième numéro de Cercle Magazine, dédié cette fois-ci aux océans. S'il ne fait pas de doute que nous vous conseillons très très fort d'acquérir ce graal, nous vous conseillerons aussi très très fort de vous rendre à l'exposition que le magazine réalise au Syndicat Potentiel, à Strasbourg du 22 avril au 5 mai. Avec un vernissage le 21. Les quelques œuvres ci-dessous, issues du magazine, devraient vous en convaincre.

  VOIR +
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
>
>>
A propos

Entre Lyon et Paris, Kiblind entretient l’art de l’entre-deux. Une stratégie qu’il cultive aujourd’hui avec amour entre culture visuelle et vision culturelle, entre arts plastiques et arts vivants, entre images et textes. Le magazine trimestriel se penche sur ceux qui font le sel et le poivre de sa vie : les artistes émergents. Qu’ils soient graphistes, photographes, illustrateurs, plasticiens, stylistes ou musiciens, ceux-là ont leur place dans le monde illustré de Kiblind Magazine.

Voir +
Logo Kiblind