ligne

Salon

Flèche

Print | Gueugneau Maxime | 23.03.16

Madame #6

Vous dansez mademoiselle ?

On en tient une. Et elle est belle. Voici, messieurs-dames, la plus belle baseline des revues françaises : "Madame, la revue graphique et littéraire qui comble le vide éditorial entre la NRF et Pomme d'Api". Ce programme utopique, les Éditions Le Berboglu en ont fait leur cheval de bataille, un moulin à construire plutôt qu'à détruire. Et force est d'admettre que la bâtisse a belle gueule, avec six numéros au compteur et une ribambelle d'écrivains, dessinateurs, poètes, photographes qui mêlent hardiment leurs créations respectives. On vous présente ici, visuellement seulement, le dernier-né qu'il faudra aider via crowdfunding tout en bas de la page.

Couverture Madame #6 par Brech Evens
© Brecht Evens
2016/madame6/plongeons-benoit-guillaume.jpg

© Benoît Guillaume

Plongeon

2016/madame6/ghost-free-paul-rentler.jpg

© Paul Rentier

Ghost Free

2016/madame6/eshu-lea-magnien.jpg

© Léa Magnien

Eshu

2016/madame6/society-boris-pramatarov.jpg

© Boris Pramatarov

Society

2016/madame6/tapisserie-madame-6-pauline-raguin.jpg

© Pauline Raguin

Tapisserie

2016/madame6/visuel-de-couverture-madame-6-brecht-evens.jpg

© Brecht Evens

Visuel de Couverture

Vous aimerez aussi
Flèche
Exposition | 14.04.17 Cercle Magazine @ Syndicat Potentiel

Cercle Magazine @ Syndicat Potentiel
Sous l'océan

Le magazine Cercle ne traîne pas dans notre bibliothèque. Il est au-dessus, sur un présentoir en or massif, soutenu à sa droite et à sa gauche par les photos de Maman et de Papa. En un mot, il nous est cher. D'une facture graphique impeccable et d'un traitement éditorial sans faille, la revue strasbourgeoise a conquis notre cœur comme d'autres cueille les fraises quand l'été approche. Et il faut bien que Dieu existe, puisque vient de sortir le cinquième numéro de Cercle Magazine, dédié cette fois-ci aux océans. S'il ne fait pas de doute que nous vous conseillons très très fort d'acquérir ce graal, nous vous conseillerons aussi très très fort de vous rendre à l'exposition que le magazine réalise au Syndicat Potentiel, à Strasbourg du 22 avril au 5 mai. Avec un vernissage le 21. Les quelques œuvres ci-dessous, issues du magazine, devraient vous en convaincre.

VOIR+
Illustration | 07.04.17 [Gens de la Couv] Maxime Mouysset

[Les Gens de la Couv] Maxime Mouysset
Le Président

Maxime Mouysset est un petit peu notre bonhomme à nous, notre gars sur qui on peut compter. Dans la partie « romance » de notre carnet de relations, il est surligné en rouge avec des cœurs surmontant les i. Ancien stagiaire et présente idole, Maxime n'a cessé de grimper la montagne de l'excellence pour se retrouver aujourd'hui au cœur de notre cœur et surtout chez vos libraires grâce à Télérama, le Centre Pompidou ou à nous. Nous sommes on ne peut plus fiers de vous présenter le travail filé de Maxime Mouysset auteur de la couverture du n°60 et de toute l'imagerie du candidat Pompon, lui cet ancien étudiant de la HEAR de Strasbourg au talent monstre. En attendant la sortie du prochain numéro, nous vous présentons son travail.

VOIR+
Publicité DDAYS_2017
Print | 22.02.17 Nyctalope #9

[Revue] Nyctalope #9
Le baroud d'honneur

Pour la revue Nyctalope, le moment est venu de tirer sa révérence en ce début d’année 2017. Mais pas avant un dernier grand coup. Entre traits de contours et couleurs de remplissage, les 150 pages du Nyctalope #9 débordent d’illustrations et de bandes dessinées dont l’essence même est d’apporter quelque chose de nouveau au lecteur, et aux illustrateurs. Et pour cela, les anciens Strasbourgeois Marion Fayolle, Matthias Malingrëy et Simon Roussin peuvent compter sur un œil alerte et des petits copains de type talentueux. Parmi eux, nous retrouvons certains de nos chouchous-à-la-vie-à-la-mort, du type Maïté Grandjouan, Yann Kebbi, Eugène Riousse, Jérémie Fischer, Fanny Blanc ou Mayumoi Otero. En Amérique, on appelle ça un all-star game. Lancement parisien le 22 février à La Régulière.

VOIR+
Print | 01.02.17 Revue Les Ombres #3

Revue Les Ombres #3
Ombres et Lumières

Depuis 2013, Ardalan, Maxime et Sébastien interrogent auteurs de bande-dessiné et illustrateurs à réfléchir à grands coups de crayon sur des thèmes définis dont les images sont articulées au sein d’une revue, Les Ombres. Celle-ci se transforme alors en grand questionnement sur la place de l'illustration dans l'art et les modes d'édition qu'elle peut engager. Une recherche passionnante qui mêle différents processus d'impression, des cheminements narratifs et bien évidemment une foultitude d'illustrateurs de talent parmi lesquels Guillaume Chauchat, Orane Sigal, Amélie Patin, Alexis Grasset ou Louise Vendel.

VOIR+
Print | 22.09.16 Revue Pli #2

Revue Pli #2
Architecture & Édition pour le meilleur

La revue Pli préfère les chemins de traverses. La revue Pli aime à choisir les diagonales pour s'offrir de nouvelles prises de vue. La revue Pli s'est insérée sur la drôle de route qui sépare - ou rapproche c'est selon - l'architecture et l'édition. Voyant là le moyen de rassembler deux passions, mais surtout d'établir des ponts entre deux disciplines pas si éloignées que ça, ses créateurs ont donc eu la belle idée de faire une revue où l'édition fait la courte échelle à l'architecture quand celle-ci donne le coup de main à l'édition. Agrémentée d'un parti pris graphique et illustratif qui nous comble, Pli donne un souffle jeunot au discours architectural. Approches nouvelles, regards en biais et loucheries artistiques, voilà le propos de la publication annuelle qui sort le 22 septembre son numéro 2 au Pavillon de l'Arsenal, à Paris.

VOIR+
Illustration | 19.04.16 [Employé Modèle] Jan Buchczik

[Employé Modèle] Jan Buchczik
Toutes les semaines, un nouveau chouchou

Jan Buchczik est l'un des tenants du renouveau de la ligne claire. Pourtant, point de sang belge ou français dans ces veines-là : nous avons affaire à un bel Allemand, Frankfurter bon teint. Né en 1988 sur les belles rives du Main, Jan Buchzik opère toujours depuis celles-ci à réaliser des illustrations pétries d'humour et de beautés plastiques. Une alliance formidable pour n'importe quel titre de presse ou entreprise classique. Sauf que Jan ne dessine pas pour n'importe qui, en témoigne son hall of fame de clients : Die Zeit, New York Times, Sunday Times, Sosh, Google, Credit Suisse, Esquire, Suddeütsche Zeitung, etc.

VOIR+
Illustration | 13.10.15 Theo Jan

Theo Jan
Naturaliste du XXIe

Theo Jan vient de nulle part nous apprendre notre monde. Autodidacte, formé par son amour de la gravure et son sens du détail, Theo Jan donne chez Sergeant Paper sa première exposition, dont on se doute qu'elle ne sera pas la dernière. Theo Jan nous livre ici un cabinet de curiosité qu'on hésitera à qualifier de joli, et qu'on préferera adorer pour le paradoxal mélange de réalisme et de folie qu'il renferme. Exposition Curiosity à Sergeant Paper, Paris, avec vernissage le 10.10 à partir de 18h. 

VOIR+
Publicité DDAYS_2017
Illustration | 19.03.15 Jérémie Fischer

Jérémie Fischer
Et la couleur fut

Jérémie Fischer est issu de l'ESAD de Strasbourg, maintenant connue sous le nom de HEAR. Le trait joyeux, la couleur facile, Jérémie s'est vite attiré les amours de maisons d'édition (Les Petits Platons, Nobrow, Magnani, Orbis Pictus Club, etc.) et autres magazines de bon goût (Cut, New York Times, Poly, etc.). Il a également créé son propre média : la Revue Pan, bel alliage entre la littérature et l'illustration.

VOIR+
Illustration | 19.03.15 Iker Spozio

Iker Spozio
Géométrie musicale

Iker Spozio est un homme de goût. Tant dans ses choix musicaux (Colleen, Hauschka, Dirty Projectors lui ont ainsi confié leurs pochettes d'album) que dans sa technique artistique. Ses gravures, peintures ou dessins ne passent en effet jamais par la case numérique et ses oeuvres fantasmagoriques gagnent ainsi en puissance onirique. Une particularité appréciée par Le Monde, Biba, Dada, El Pais ou Arthur Magazine.

VOIR+
Illustration | 19.03.15 Clay Rodery

Clay Rodery
En attendant d'aller sur Mars

Issu de la School of Visual Arts de New School et de la School of Art Institute of Chicago, Clay Rodery a tout du parfait illustrateur américain. Oui, mais dans le secret il ne rêve que de s'enfuir d'ici pour rejoindre Mars. En attendant, il dessine pour le New York Times, HBO, NBC, Playboy, etc.


VOIR+
A propos

Entre Lyon et Paris, Kiblind entretient l’art de l’entre-deux. Une stratégie qu’il cultive aujourd’hui avec amour entre culture visuelle et vision culturelle, entre arts plastiques et arts vivants, entre images et textes. Le magazine trimestriel se penche sur ceux qui font le sel et le poivre de sa vie : les artistes émergents. Qu’ils soient graphistes, photographes, illustrateurs, plasticiens, stylistes ou musiciens, ceux-là ont leur place dans le monde illustré de Kiblind Magazine.

Voir +
Logo Kiblind