ligne

Galerie

Flèche

Photographie | Gueugneau Maxime | 23.03.16

Festival Pølar : Expo "Le Printemps Urbain"

Le goût de la rue

Dans le cadre du Festival Pølar #1, dédié aux émoluments de la culture nordique, la Maison du Danemark accueille la bien jolie exposition des photographes Kirsten Winter (Danemark) et Jens Lindhe (Suède) qui ont tous deux pour habitude la balade urbaine. Si la première se penche sur l'art de la rue, langage universel de la ville, le second prend lui le pouls de la faune urbaine. La discussion s'engage alors entre les habitants et les murs qui les soutiennent, vocabulaire vernaculaire des centre-villes européens. L'exposition Le Printemps Urbain sera présente durant tout le festival, du 7 au 17 avril, à La Maison du Danemark.

Festival Pølar : Expo
© Jens Markus Lindhe
2016/festivalpolarexpoleprintempsurbain/paris_pldela_republique.jpg

© Jens Markus Lindhe

Place de la République, Paris

2016/festivalpolarexpoleprintempsurbain/kirsten-winter-bristol-2012.jpg

© Kirsten Winter

Bristol

2016/festivalpolarexpoleprintempsurbain/kirsten-winter-napoli.jpg

© Kirsten Winter

Naples

2016/festivalpolarexpoleprintempsurbain/jens-markus-lindhe-kobenhavn-superkilen.jpg

© Jens Markus Lindhe

Copenhague Supekilen

2016/festivalpolarexpoleprintempsurbain/kirsten-winter-valencia-2012.jpg

© Kirsten Winter

Valence

2016/festivalpolarexpoleprintempsurbain/jens-markus-lindhe-paris-place-de-la-republique.jpg

© Jens Markus Lindhe

Paris, Place de la République


Jens Lindhe // Kirsten Winter // Festival Pølar

Vous aimerez aussi
Flèche
Photographie | 28.09.16 Belleville Boogie, L'Expo

Belleville Boogie, L'Expo
Oh, la belleville

Le quartier de Belleville, à Paris, est quasiment un mythe. Un brouillon où mille histoires se mélangent, venues des quatre coins de la capitale et des quatre coins du monde. Modelé par les différentes vagues d'immigration, d'émigration et autres changements de populations diverses, Belleville est, c'est vrai, un endroit d'une richesse assez rare. Le projet Belleville Boogie, mené par des amoureux transis du coin, vient à point nommé lui rendre hommage. Deux fois.

Le premier autel prend la forme d'une exposition photo menée avec les artistes Adrien Thibault et Fanny Garnichat qui présente aussi bien leur travail que ceux des lauréats du concours #bellevilleboogie sur Instagram. L'exposition a lieu à La Maison, du 29.09 au 8.10. On vous parlera de la deuxième partie un peu plus tard.

VOIR+
Publicité NUITS SONORES_2017
Illustration | 14.04.16 [Exportfolio] Margaux Othats

[L'Évènement du jeudi] Margaux Othats expose
Du 14.04 au 1.05 chez Artazart

Oh, cela fait bien longtemps que nous sommes aux basques de Margaux Othats. Sortie, comme nombre de ses talentueux confrères, de l'illustre HEAR de Strasbourg, l'illustratrice de 26 ans trouble nos sens comme bien peu. Semant régulièrement ses merveilles chez Magnani, Nyctalope, au New York Times ou dans la Revue XXI, elle s'apprête à recommencer, chez Magnani encore, pour son nouveau livre Un Jour Dehors. À cette occasion, la librairie-galerie parisienne Artazart lui offre ses murs du 14 avril au 1e mai, et même, le 14 au soir, une table de dédicace pour y parapher son dernier livre. On ne pouvais pas rater l'occasion de lui faire un petit clin d'oeil avec un portfolio.

VOIR+
Photographie | 12.11.15 Biennale des Photographes du Monde Arabe Contemporain

Biennale des Photographes du Monde Arabe
Mashallah !

On ne peut sous-estimer la place de la photographie dans le monde de l'art. Et quand celle-ci est sublimée par des photographes qui opèrent dans le monde arabe, elle est vraiment à part et magnifique. Et elle sera à l'honneur lors de la Biennale des Photographes du Monde Arabe Contemporain, du 11.11 au 17.01.16, puisque Paris accueillera en son sein des clichés aussi bouleversants qu'esthétiques, entre poésie et réalité.   

VOIR+
Photographie | 15.10.15 Stéphane Charpentier - Eclairages

Stéphane Charpentier
Éclairages

Stéphane Charpentier est ce qu’on peut appeler un féru de de l’argentique. Ce n’est pas un hasard, puisque le photographe, également initiateur du groupe Oiseaux-Tempête, développe ses négatifs et réalise manuellement ses tirages, afin d’y ajouter sa vision artistique. Grâce à un jeu de lumière maîtrisé, il parvient à faire apparaître un monde qui semble parallèle au notre, presque irréel. Entre Lyon et Athènes, les villes où il réside, Stéphane Charpentier saisit des moments de sincérité, emplis de poésie et d’émotions. Ses nouveaux clichés seront mélangés à ses anciens à la Galerie Françoise Besson du 15.10 au 30.12 lors de l’exposition Éclairages, exclusivement en noirs et blancs.

VOIR+
Design Graphique | 13.10.15 exposition Mambo

Atelier Bingo
Mambo

Maxime Prou et Adèle Favreau de l’Atelier Bingo peuvent se réjouir, et nous aussi. En parallèle de leur livre Mambo qui regroupe 15 sérigraphies originales, les deux compères exposent leurs travaux à la galerie l’Œil du Vingtième  durant presque un mois. Les jeunes illustrateurs y présenteront, outre leur ouvrage, une série inédite de sérigraphies créant une installation étonnante mais dans leur registre, à la fois abstraite et mélangeant les couleurs vives, le noir et le blanc. Du 02.10 au 25.10. 

VOIR+
Publicité NUITS SONORES_2017
Musique | 25.06.15 Dan Deacon - This Is Not A Love Song

[Report] This Is Not A Love Song
Le Primavera de la garrigue

Les amoureux de la musique indépendante ont trouvé un nouveau fief, il s'agit du jeune festival This Is Not A Love Song à Nîmes. Du 29 au 31.05, La Paloma et l'association gardoise Come On People ont biberonnés les milliers de festivaliers venus pour la nouba de l'année à coups de bonnes doses d'euphorie. Petit rappel des faits ci-dessous.

VOIR+
Photographie | 19.03.15 Marc Buchy

Marc Buchy
Photographe studieux

Photographe pour Fluctuat, Les Filles du Calvaire ou Le Républicain Lorrain, Marc Buchy n’oublie pourtant pas de s’exposer dans les plus fines galeries, (My.Monkey, Garage L’Olivier, Brass, etc.) et dans quelques festivals audacieux (Freeze, Stockholm Fringe Festival, Copenaghen Photo Festival, etc.).

VOIR+
A propos

Entre Lyon et Paris, Kiblind entretient l’art de l’entre-deux. Une stratégie qu’il cultive aujourd’hui avec amour entre culture visuelle et vision culturelle, entre arts plastiques et arts vivants, entre images et textes. Le magazine trimestriel se penche sur ceux qui font le sel et le poivre de sa vie : les artistes émergents. Qu’ils soient graphistes, photographes, illustrateurs, plasticiens, stylistes ou musiciens, ceux-là ont leur place dans le monde illustré de Kiblind Magazine.

Voir +
Logo Kiblind