ligne

Galerie

Flèche

Illustration | Cimino Malina | 14.10.16

[Employée Modèle] Laura Ancona

La balle au rebond

Née en 1988, Laura Ancona est une jeune illustratrice française qui habite à Paris. Aperçue dans les pages des revues Citrus ou encore Influencia, son travail est à découvrir de toute urgence ! Il faut dire que niveaux couleurs, Laura Ancona ne nous ménage pas. Elle nous plonge souvent dans des mondes imaginaires, parfois de petits ilots en apesanteur sur une page blanche, parfois dans des fresques mystiques plus sombres et contrastées. Pas étonnant qu’en 2015 l'association Soukmachines la choisisse pour une résidence au Pavillon du docteur Pierre.

[Employée Modèle] Laura Ancona
© Laura Ancona

En 2012, Laura Ancona obtient son DNSEP option illustration à la Haute école des arts du Rhin basée à Strasbourg. Elle poursuit son parcours en ajoutant, en 2015, un certificat du Centre de formation des plasticiens intervenants à son CV. Entre les deux, elle crée le collectif de micro-édition Editions Rebond, accompagnée de la tout aussi illustratrice, Juliette Léveillé. Comme un héritage du fanzine, leurs ouvrages sont façonnés par leurs soins gardant intact la teinte des couleurs utilisées par les deux artistes.


L’aspect associatif et la médiation tiennent aussi une place importante dans la vie artistique de Laure Ancona qui est à la fois illustratrice et intervenante artistique. Oui parce qu’à quoi bon faire de l’art si personne ne le comprend ?


2016/employeemodelelauraancona/cascade.jpg

© Laura Ancona

2016/employeemodelelauraancona/ferme.jpg

© Laura Ancona

2016/employeemodelelauraancona/glouton.jpg

© Laura Ancona

2016/employeemodelelauraancona/image-2-xxi.jpg

© Laura Ancona

2016/employeemodelelauraancona/mon-nez.jpg

© Laura Ancona

2016/employeemodelelauraancona/serpent.jpg

© Laura Ancona

2016/employeemodelelauraancona/terrasse.jpg

© Laura Ancona

2016/employeemodelelauraancona/toboggan.jpg

© Laura Ancona

2016/employeemodelelauraancona/violaineetjeremy.jpg

© Laura Ancona

Vous aimerez aussi
Flèche
Illustration | 07.04.17 [Gens de la Couv] Maxime Mouysset

[Les Gens de la Couv] Maxime Mouysset
Le Président

Maxime Mouysset est un petit peu notre bonhomme à nous, notre gars sur qui on peut compter. Dans la partie « romance » de notre carnet de relations, il est surligné en rouge avec des cœurs surmontant les i. Ancien stagiaire et présente idole, Maxime n'a cessé de grimper la montagne de l'excellence pour se retrouver aujourd'hui au cœur de notre cœur et surtout chez vos libraires grâce à Télérama, le Centre Pompidou ou à nous. Nous sommes on ne peut plus fiers de vous présenter le travail filé de Maxime Mouysset auteur de la couverture du n°60 et de toute l'imagerie du candidat Pompon, lui cet ancien étudiant de la HEAR de Strasbourg au talent monstre. En attendant la sortie du prochain numéro, nous vous présentons son travail.

VOIR+
Print | 22.02.17 Nyctalope #9

[Revue] Nyctalope #9
Le baroud d'honneur

Pour la revue Nyctalope, le moment est venu de tirer sa révérence en ce début d’année 2017. Mais pas avant un dernier grand coup. Entre traits de contours et couleurs de remplissage, les 150 pages du Nyctalope #9 débordent d’illustrations et de bandes dessinées dont l’essence même est d’apporter quelque chose de nouveau au lecteur, et aux illustrateurs. Et pour cela, les anciens Strasbourgeois Marion Fayolle, Matthias Malingrëy et Simon Roussin peuvent compter sur un œil alerte et des petits copains de type talentueux. Parmi eux, nous retrouvons certains de nos chouchous-à-la-vie-à-la-mort, du type Maïté Grandjouan, Yann Kebbi, Eugène Riousse, Jérémie Fischer, Fanny Blanc ou Mayumoi Otero. En Amérique, on appelle ça un all-star game. Lancement parisien le 22 février à La Régulière.

VOIR+
Publicité ADOBE_MUNCH_CONCOURS
Illustration | 28.09.16 [Les Gens du Mag] Sébastien Plassard

[Les Gens du Mag] Sébastien Plassard
Couleurs et formes

Il faut bien se l'avouer, notre numéro "Baston" sans Sébastien Plassard aurait été comme une nuit sans étoile, un plateau sans fromage, un peigne sans moustache. Découvert - bien trop tard - à la suite de son travail pour le festival This Is Not A Love Song, il est apparu comme l'évidence même pour nous autres amateurs d'illustrations léchées. Son travail à l'allure d'une lumière au bout du tunnel allie parfaitement le contraste des couleurs aux formes géométriques choisies. Mais, comme il n'est pas question d'abstraction ici, la composition graphique impeccable met d'autant plus en évidence l'incongruité du propos, qui sort bien souvent des affres de la routine. Le surréalisme et l'absurdité trouvent, grâce à Sébastien Plassard, une force inouïe.

VOIR+
Print | 22.09.16 Revue Pli #2

Revue Pli #2
Architecture & Édition pour le meilleur

La revue Pli préfère les chemins de traverses. La revue Pli aime à choisir les diagonales pour s'offrir de nouvelles prises de vue. La revue Pli s'est insérée sur la drôle de route qui sépare - ou rapproche c'est selon - l'architecture et l'édition. Voyant là le moyen de rassembler deux passions, mais surtout d'établir des ponts entre deux disciplines pas si éloignées que ça, ses créateurs ont donc eu la belle idée de faire une revue où l'édition fait la courte échelle à l'architecture quand celle-ci donne le coup de main à l'édition. Agrémentée d'un parti pris graphique et illustratif qui nous comble, Pli donne un souffle jeunot au discours architectural. Approches nouvelles, regards en biais et loucheries artistiques, voilà le propos de la publication annuelle qui sort le 22 septembre son numéro 2 au Pavillon de l'Arsenal, à Paris.

VOIR+
Illustration | 14.04.16 [Exportfolio] Margaux Othats

[L'Évènement du jeudi] Margaux Othats expose
Du 14.04 au 1.05 chez Artazart

Oh, cela fait bien longtemps que nous sommes aux basques de Margaux Othats. Sortie, comme nombre de ses talentueux confrères, de l'illustre HEAR de Strasbourg, l'illustratrice de 26 ans trouble nos sens comme bien peu. Semant régulièrement ses merveilles chez Magnani, Nyctalope, au New York Times ou dans la Revue XXI, elle s'apprête à recommencer, chez Magnani encore, pour son nouveau livre Un Jour Dehors. À cette occasion, la librairie-galerie parisienne Artazart lui offre ses murs du 14 avril au 1e mai, et même, le 14 au soir, une table de dédicace pour y parapher son dernier livre. On ne pouvais pas rater l'occasion de lui faire un petit clin d'oeil avec un portfolio.

VOIR+
Illustration | 19.01.16 [Employée Modèle]. Caroline Gamon

[Employée Modèle]. Caroline Gamon
Toutes les semaines un nouveau chouchou

Oui, c'est vrai, on a un petit faible pour les ressoritssants de l'ESAD de Strasbourg (aujourd'hui HEAR). Allez savoir pourquoi, mais il semble qu'une certaine magie se dégage de cette école qui donna et donne encore des illustrateurs de type all stars. C'est le cas de Caroline Gamon, dont le dessin et les peintures peuvent être rapprochés de ceux de sa collègue Fanny Blanc, tout en fausse simplicité et vraie vistuosité. Collaboratrice des collectifs Nyctalope et Central Vapeur, l'illustratrice est aujourd'hui dragué par les fins connaisseurs que sont XXI, New York Times, Muze ou encore Le Monde. Elle participe ces jours-ci aux expositions Fit To Print (Musée Tomi Hungerer, Strasbourg) et Bastion ! (Vernissage samedi à Dudelange, Luxembourg).

VOIR+
Exposition | 14.04.15 idir Davaine - Cavale

Idir Davaine @ Le Huit
Voyageur en cavale

Ancien étudiant aux Arts Déco de Strasbourg, Idir Davaine manie l'art de la représentation des éléments. Après son voyage à travers les Etats-Unis accompagné de Yann Kebbi et dont est tiré le récent Howdy, le voilà qui revient à une franchouillardise réjouissante. Son livre Cavale, publié aux éditions 3 fois par jour, ôde aux paysages mystiques et champêtres franciliens, nous donne des envies d'évasion. Idir Davaine exposera à la galerie Le Huit qui présentera ses peintures du 4 au 19 avril

VOIR+
Publicité ADOBE_STOCK_AVRIL_2017_3
Illustration | 19.03.15 Marion Fayolle

Marion Fayolle
Métaphores imagées

Membre de la sainte trinité à l'origine de la revue d'illustration Nyctalope, Marion Fayolle a su profiter à plein de l'enseignement de l'ESAD de Strasbourg. S'y faire au moins deux amis (M.Malingrëy et S.Roussin) mais surtout créer une technique de dessin hors du commun. Un processus qui lui a permis de charmer les magazines New York Times et Psychologies, ainsi que les éditions Magnani, Michel Lagarde ou Nobrow.

VOIR+
Illustration | 19.03.15 Eugène Riousse

Eugène Riousse
Par petites touches

Il ne suffisait pas au jeune Eugène d’être un brillant élève de l’ESAD de Strasbourg et le co-fondateur de la revue Vignette, il lui fallait également briller à la face du monde. C’est ce qu’il fit lors du dernier festival d’Angoulême, où il s’accapara le Prix Jeunes Talents. Au vu des lauréats précédents, ça veut dire beaucoup. Au vu de ses dessins, c’est amplement mérité.

VOIR+
A propos

Entre Lyon et Paris, Kiblind entretient l’art de l’entre-deux. Une stratégie qu’il cultive aujourd’hui avec amour entre culture visuelle et vision culturelle, entre arts plastiques et arts vivants, entre images et textes. Le magazine trimestriel se penche sur ceux qui font le sel et le poivre de sa vie : les artistes émergents. Qu’ils soient graphistes, photographes, illustrateurs, plasticiens, stylistes ou musiciens, ceux-là ont leur place dans le monde illustré de Kiblind Magazine.

Voir +
Logo Kiblind