ligne

Galerie

Flèche

Illustration | Cimino Malina | 08.03.17

[Employée Modèle] Hyperbaudet

Souvenir, souvenir

Originaire de la Rochelle, Marie Baudet a fait des études en cinéma et habite aujourd'hui à Paris. Marie Baudet c’est Hyper Baudet, une illustratrice talentueuse qui partage son temps avec un travail dans la production audiovisuelle et une carrière artistique entre musique et dessin. Fin 2012, elle crée le webzine Amalgame avec une copine. Identité visuelle, direction artistique, illustrations, contenu éditorial tout est fait mains ici. Une nouvelle façon de prouver que cette fille sait tout faire.

[Employée Modèle]. HyperBaudet
© Hyperbaudet

Hyperbaudet dresse des portraits de famille, semblables à des photos Kodak : walkmans, fauteuils, papier peint, tout nous rappelle les années 80. Petite particularité, aucun des membres de ces familles n’ont de visage. Une manière de laisser la liberté à chacun d’y faire exister son histoire, son enfance, ses visages, ses souvenirs. Des éléments importants pour l’artiste puisqu’ils sont son inspiration première. Le tout est traduit par ses crayons et ses pinceaux. En effet, pour cette série elle passe à la couleur et à la peinture, ce qui tranche avec son style habituel, plutôt noir et blanc minimal et graphique.

 

À côté, il y la musique, tout aussi présente que le dessin, indissociable. L’un ne marche pas sans l’autre et l’influence. Sur son site, pas loin de ses peintures, elle publie des compilations aux jolis mélanges, entre vieux synthés, new wave, disco et chanson française. Comme une bande son qui accompagne la lecture de ses dessins. Deux passions qu’elle voudrait associer en dessinant des pochettes d’album et des affiches de concerts ou de festivals.

 

En attendant, Hyperbaudet projette de rassembler toutes ces illustrations au sein d’un album de famille, un support qu’elle trouve particulièrement attirant,  “Comme si l'on était tombé sur un journal intime caché dans une boîte enterrée au fond d'un jardin avec mille choses à lire et voir dedans.” Elle prévoit aussi d’explorer les possibilités de l’impression. Après s’être initiée à la risographie et son caractère mouvant elle prévoit de se mettre à la sérigraphie.

 

 

2017/employeemodelehyperbaudet/l-houmeau-4-hyperbaudet.jpg

© Hyperbaudet

2017/employeemodelehyperbaudet/l-houmeau-6-hyperbaudet.jpg

© Hyperbaudet

2017/employeemodelehyperbaudet/l-houmeau-7-hyperbaudet.jpg

© Hyperbaudet

2017/employeemodelehyperbaudet/l-houmeau-8-hyperbaudet.jpg

© Hyperbaudet

2017/employeemodelehyperbaudet/l-houmeau-9-hyperbaudet.jpg

© Hyperbaudet

2017/employeemodelehyperbaudet/lhoumeau-5-hyperbaudet.jpg

© Hyperbaudet

2017/employeemodelehyperbaudet/hyperbaudet-risographie.jpg

© Hyperbaudet

Vous aimerez aussi
Flèche
Print | 22.02.17 Nyctalope #9

[Revue] Nyctalope #9
Le baroud d'honneur

Pour la revue Nyctalope, le moment est venu de tirer sa révérence en ce début d’année 2017. Mais pas avant un dernier grand coup. Entre traits de contours et couleurs de remplissage, les 150 pages du Nyctalope #9 débordent d’illustrations et de bandes dessinées dont l’essence même est d’apporter quelque chose de nouveau au lecteur, et aux illustrateurs. Et pour cela, les anciens Strasbourgeois Marion Fayolle, Matthias Malingrëy et Simon Roussin peuvent compter sur un œil alerte et des petits copains de type talentueux. Parmi eux, nous retrouvons certains de nos chouchous-à-la-vie-à-la-mort, du type Maïté Grandjouan, Yann Kebbi, Eugène Riousse, Jérémie Fischer, Fanny Blanc ou Mayumoi Otero. En Amérique, on appelle ça un all-star game. Lancement parisien le 22 février à La Régulière.

VOIR+
Illustration | 20.02.17 [Les Gens du Mag] Amina Bouajila

[Les Gens du Mag] Amina Bouajila
Onirisme et hardstyle

L'illustratrice Amina Bouajila, grande prêtresse pour la revue Matière Grasse et - évidemment - brillante étudiante à l'ÉSAL d'Épinal, est jeune personne que nous chérissons fort. Car, oui, voilà bientôt deux ans nous sommes tombés à terre, charmés par les dessins de cette femme de l'atlantique. Des illustrations portées par un onirisme tour à tour contemplatif ou absurdes poétique ou fantastique. Dans sa tête semble s'être logé un univers à nul autre pareil, dont elle rend les moindres paysages avec une justesse esthétique qui s'assura illico notre dévotion. À nos côtés, les fidèles sont nombreux et parmi eux nous pouvons compter nos chers collègues de Retard, Influencia, Paulette ou encore La Tribune de Jelly Rodgers. Et aussi, elle aime le rnb et le hardstyle. Nous sommes alors d'autant plus fiers qu'elle ait participé à notre numéro 59.

VOIR+
Publicité ADOBE_STOCK_FEVRIER_2017_5
Illustration | 05.10.16 [Employée Modèle] Inès Longevial

[Employée Modèle] Inès Longevial
Mention surdouée

Inès Longevial, peintre, à 25 ans (retenez cet élément, c’est important pour la suite), vit à Paris. Originaire d’Agen, elle fait ses études d'art à Toulouse où elle obtient un diplôme supérieur d'arts appliqués. Surdouée, Inès Longevial fait tout toute seule et travaille de chez elle. Entre peinture à l'huile  et acrylique, toujours sur toile, évoluent principalement des femmes habités par le mouvement cubiste ou parfois même par le trait de Cocteau. Ainsi, à seulement 25 ans, Inès Longevial, mise à l’honneur de la une du magazine Etapes cet été, nous invite à la suivre de très près tant elle nous réserve de belles surprises. 

VOIR+
Illustration | 29.09.16 [Employée Modèle] Camille de Cussac

[Employée Modèle] Camille de Cussac
Copine comme cochon

Fraichement diplômée de l’Ecole de Condé (avec mention du jury s’il vous plait), Camille de Cussac n’officie pas vraiment seule. Accompagnée de ses camarades de promotion, elle forme Jaune Cochon, un collectif qui sévit dans le quartier de la Butte aux Cailles à Paris. Une joyeuse bande de cochons dont chaque membre à son style bien à lui.  Ses dessins, colorés et drôles, documentent l’actualité, sa vie, ses rencontres, ses sorties, ses voyages. Spontanés, vrais, ses traits de feutres découvrent une petite soeur de Brecht Evens, sans le travail des fonds, car Camille de Cussac ne nous sert ses personnages que sur fond blanc.

VOIR+
Illustration | 08.12.15 [Employés Modèles]. Freak City

[Employé Modèle]. Freak City
Toutes les semaines, un nouveau chouchou

Le Bordelais de Freak City a le vent dans les cheveux et l'Amérique dans le sang. Pourtant, celui-là, Girondin comme Valbuena, aurait dû suivre la route qui était la sienne et se cantonner aux cannelés. Mais on ne se refait pas : les yeux rivés vers l'Atlantique et les mains agiles, il nous abreuve de son trait trash situé entre Charles Burns, le tatouage et un générique de Sauvé par le Gong. Cette bizarrerie est appréciée fort chez nous, mais aussi chez Vice, GQ Magazine, Red Bull, Microsoft, XXI, Schnock, etc.

VOIR+
Illustration | 03.12.15 Céline Guichard & La Main

Céline Guichard & La Main
Tope-la

Nouvellement installé à Montréal e Melbourne, le label Stellar Kinematics (Opale, Plurabelle, Hord) se sent poussé des ailes. Ainsi combine-t-il le trait racé et furieux de Céline Guichard et la coldwave de La Main pour créer ce nouvel objet de toute beauté, avec 12 sérigraphies originales intégrée. Qualité musicale et qualité visuelle sont sans nul doute au rendez-vous, il suffit d'en juger par le portfolio qui suit.

VOIR+
Illustration | 23.09.15 Groduk & Boucar

Groduk & Boucar
Les deux font la pair

Derrière ces pseudonymes durs en bouche se cachent deux diplômées du DMA gravure d'Estienne, bien accrochées par les techniques traditionnelles d'impression (sérigraphie, gravure et tout le tremblement). Elles aiment aussi les dauphins. Et elles ont participé au n°54. On les aime donc. Elles seront d'ailleurs exposées le 1.10 au Bar à Bulle, à Paris.

VOIR+
Publicité ADOBE_STOCK_FEVRIER_2017_4
Musique | 14.09.15 SLVNMCKA - Rythm

[Vidéo]. SLVNMCKA - Rythm
Une comptine en 2000 illustrations

Ne soyons pas recroquevillés sur notre petit bous terre, sur nos petites habitudes. Allons voir l'autre, serrons-lui la main. Qui sait, peut-être quelque chose de neuf en naitra ? Sloven et Mačka ont eu ce goût pour l'aventure, eux qui s'allient au sein du groupe SLVNMCKA, entre illustration et techno. Un premier titre et un premier clip est sorti le 23.08 dernier. 2 minutes et 2 000 dessins.

VOIR+
Illustration | 31.03.15 House Of Cards

Thomas Danthony
Participant formidable au Kiblind 52

L'excellent Thomas Danthony vit et travaille à Londres. Mais s'll manque alors de bon pain et de picodon de qualité, cela ne l'empêche toutefois pas d'aiguiser son talent d'illustrateur et de graphiste pour des gens aussi bien mis que Penguin, Arte, Netflix, Grand Marnier, Little White Lies, Usbek & Rica, etc.

VOIR+
Illustration | 30.03.15 Pattern pour Kiesel

Edith Carron
Participante magnifique au Kiblind 52

L'illustratrice française désormais établie dans la Sainte Allemagne offre à qui veut le voir ses illustrations aux teintes colorées et aux traits fins. Une technique fraîche et crémeuse qui lui fut inspirée par ses passages à Estienne, l'ESAD de Strasbourg et la Berlin WEissenseeFine Art School. Et qui fait aujourd'hui notre bonheur, comme celui de Citrus, It's Nice That, Le Chocolat des Français ou encore The Parisianer.

VOIR+
A propos

Entre Lyon et Paris, Kiblind entretient l’art de l’entre-deux. Une stratégie qu’il cultive aujourd’hui avec amour entre culture visuelle et vision culturelle, entre arts plastiques et arts vivants, entre images et textes. Le magazine trimestriel se penche sur ceux qui font le sel et le poivre de sa vie : les artistes émergents. Qu’ils soient graphistes, photographes, illustrateurs, plasticiens, stylistes ou musiciens, ceux-là ont leur place dans le monde illustré de Kiblind Magazine.

Voir +
Logo Kiblind