ligne

Galerie

Flèche

Illustration | Cimino Malina | 18.05.17

[Employée Modèle] Daiana Ruiz

Féministe & Optimiste

Daiana Ruiz est une illustratrice Argentine, basée à Buenos Aires. L'artiste fait partie de la fulgurante vague d’une illustration féminine et féministe qui met en avant la femme dans son iconographie et qui prend une place de plus en plus grande dans le monde du dessin. L'illustratrice évolue dans un univers de formes simples et géométriques, aux couleurs franches d’où se dégage une vision optimiste. Une impression surement impulsée par sa vision de l’illustration, qui est, pour elle un mode d'expression très primitif, avec lequel elle a plus de facilité à jouer qu'avec les mots. Un cocktail en apparence simple, donc, mais gagnant, qui permet à Diana Ruiz d’attirer l’attention d’un public de plus en plus nombreux, mais aussi, et c'est très important, de captiver notre attention et de conquérir nos coeurs.

[Employée Modèle] Daiana Ruiz

À peine besoin de vous parler de ses inspirations, ses dessins le font pour elle. Hockney, Matisse, Gauguin s’y retrouvent. De temps un temps, on découvre un petit coté rétro, assez plaisant, dans son choix de formes, de coupes, ou de musique qui accompagnent ses pérégrinations visuelles. L'image se fait alors parfois animée, puisque Daiana Ruiz ne s'arrête pas au dessin et développe le gif et l’animation pour notre plus grand bonheur ! Côté ambiance, c'est le soleil de l'Argentine qui se répand dans ses dessins, et qui apporte une sorte de gaité bercée de plénitude. Même si la dessinatrice s’inscrit dans une iconographie en vogue, dont on connait les codes, elle peut se vanter de les maitriser à la perfection et d’y ajouter allègrement son talent, sa patte, son identité. Qui font la différence à chaque fois.


2017/employeemodeledaianaruiz/baile_.jpg

© Daiana Ruiz

2017/employeemodeledaianaruiz/serpiente.jpg

© Daiana Ruiz

2017/employeemodeledaianaruiz/st_.jpg

© Daiana Ruiz

2017/employeemodeledaianaruiz/swan.jpg

© Daiana Ruiz

2017/employeemodeledaianaruiz/tumblr_ndgd63todv1qizjqwo1_1280.jpg

© Daiana Ruiz

2017/employeemodeledaianaruiz/tumblr_ndt0iseago1qizjqwo1_1280.jpg

© Daiana Ruiz

2017/employeemodeledaianaruiz/tumblr_noz6206rym1qizjqwo1_1280-1.jpg

© Daiana Ruiz

2017/employeemodeledaianaruiz/tumblr_ohq1exhuw51qizjqwo1_1280.jpg

© Daiana Ruiz

2017/employeemodeledaianaruiz/tumblr_okpovu3gj31qizjqwo1_1280.jpg

© Daiana Ruiz

 

 

Vous aimerez aussi
Flèche
Illustration | 11.07.17 [Employée Modèle] Mathilde Rives

[Employée Modèle] Mathilde Rives

Mathilde Rives est une jeune illustratrice freelance. Un statut qui lui confère une liberté qu’elle apprécie puisqu’il lui laisse le temps de jongler entre commandes et projets perso. Née un 1er avril à Bayonne, elle quitte la plage pour aller étudier aux beaux-arts de Lyon, pendant quatre ans. Après un échange à Leipzig en Allemagne, dans une section « printmaking » elle poursuit avec un Master aux Arts Décos de Paris, terminé il y a peu, en 2015. Aujourd’hui toujours parisienne, elle travaille à Arceuil, au sein de l’atelier Pauline Perplexe, entre atelier et lieu d'exposition, qui regroupe des artistes de tout horizons.

VOIR+
Exposition | 11.04.17 Léna Mačka @ Baraka Tattoos

Léna Mačka @ Baraka Tattoos
Étoile noire

L'illustratrice Léna Mačka est bien connue des esthètes lyonnais, elle qui traîne dans la capitale des Gaules depuis maintenant 3 ans. Et ceux-là ont plutôt heureux d'assister aux monstrations que Lena effectue très régulièrement dans sa ville d'adoption. Il faut dire que les dessins de l'illustratrice ne manquent de charme, utilisant à plein les avantage de la simplicité pour pouvoir afficher sans contrainte une poésie universelle. De poésie il est encore question avec sa prochaine exposition chez Baraka et celle-là, " Dark Side", montre notre yang quand nous n'affichons que le Yin. Jolie valse à deux temps que nous vous invitons très très fort à rejoindre pour le vernissage jeudi 13 avril à 18h à Baraka Tattoos, à Lyon.

VOIR+
Publicité ADOBE_MUNCH_CONCOURS
Illustration | 07.04.17 [Gens de la Couv] Maxime Mouysset

[Les Gens de la Couv] Maxime Mouysset
Le Président

Maxime Mouysset est un petit peu notre bonhomme à nous, notre gars sur qui on peut compter. Dans la partie « romance » de notre carnet de relations, il est surligné en rouge avec des cœurs surmontant les i. Ancien stagiaire et présente idole, Maxime n'a cessé de grimper la montagne de l'excellence pour se retrouver aujourd'hui au cœur de notre cœur et surtout chez vos libraires grâce à Télérama, le Centre Pompidou ou à nous. Nous sommes on ne peut plus fiers de vous présenter le travail filé de Maxime Mouysset auteur de la couverture du n°60 et de toute l'imagerie du candidat Pompon, lui cet ancien étudiant de la HEAR de Strasbourg au talent monstre. En attendant la sortie du prochain numéro, nous vous présentons son travail.

VOIR+
Exposition | 30.03.17 Paysages Fantômes @ Fotokino

Paysages Fantômes @ Fotokino
Roméo Julien, Kevin Lucbert, Dans le ciel tout va bien

On connait l'admirable regard du studio Fotokino marseillais. On sait la justesse de leurs goûts et la précision de leurs sélections. Mais alors là. Les bougres ont réussi à rassembler en une seule exposition trois de nos plus chéris illustrateurs. Kevin Lucbert (présent au vernissage), Dans le ciel tout va bien et Roméo Julien présentent la double particularité d'avoir un incroybale talent et de le mettre au service d'œuvres grandiose où les paysages se taillent la part du lion. C'est sur cette facette de leur travail que l'atelier/galerie marseillais s'est ainsi penché pour l'exposition Paysages Fantômes qui présente des territoires situés sur ce drôle de continent, entre fantasme et réalité, entre monde intérieur et décor extérieur. Une exposition à voir autant que possible du 8.04 au 7.05 au Studio Fotokino à Marseille.

VOIR+
Illustration | 10.02.17 [Les Gens du Mag] Alice Durand-Wietzel

[Les Gens du Mag] Alice Durand-Wietzel
Comme dans un duvet

Dans le numéro 59 de Kiblind nous avons eu le grand bonheur d'accueillir Alice Durand-Wietzel. Un bonheur, oui, car celle qui est encore étudiante a le trait maîtrisé et le style affirmé. Légèrement focalisée sur le corps féminin qui se dore au soleil, Alice nous sert de la rondeur, de la texture et de la couleur très justement agencée, qui nous permet de nous sentir, face à ses œuvres, comme dans une couette toute douce avec bouillotte intégrée. Il faut croire qu'à l'École des Arts Décoratifs de Paris, on enseigne la caresse et et le calin plutôt que le scalpel. Tout en confort, donc, Alice Durand-Wietzel est en train de construire une œuvre à part, qui câline gentiment les yeux et l'âme.

VOIR+
Illustration | 17.10.16 [Employée Modèle] Amélie Fontaine

[Employée Modèle] Amélie Fontaine
Notre chouchou de la semaine

Née en 1987 à Soissons, Amélie Fontaine entre aux Arts Décoratifs de Paris où elle apprend la gravure et la sérigraphie après des études de graphisme. Son travail prend la forme d’inventaire compulsif voire obsessionnel : œufs, flûtes, fromages, jeux pour chats, bateaux chips, pastèques, insectes, récifs, méduses … Tout y passe. Mais Amélie Fontaine n’a pas qu’une corde à son arc et le repertoriage n’est pas son unique dada.

VOIR+
Illustration | 29.03.16 [Employée Modèle] Tatyana Boyko

[Employée Modèle] Tatyana Boyko
Toutes les semaines, un nouveau chouchou

En Tatyana Boyko boue les sangs mêlés de la Russie, de l'Espagne et du Royaume-Uni où elle vit. Est-ce pour cela que ses dessins sont d'une élégance rarissime. Peut-être et peu importe. Elle qui participe aux collectifs Just Us et Walk With Me Studio et qui dirige le fanzine Guts peut en effet se targuer d'avoir séduit toute l'Europe via L'Express, Picame, Variety et autres projets. Elle peut également se la péter avec ses travaux toujours impeccables.

VOIR+
Publicité ADOBE_MUNCH_CONCOURS
Illustration | 29.03.16 Hector de La Vallée

[Les Gens du Mag] Hector de La Vallée
Penseur du n°56

Hector de la Vallée aka Le Lac de Feu a choisit pour se décrire la punchline de Karlito "200% crevard, trop puissant, malin et rusé". Et tiens. Et pourquoi pas. C'est vrai qu'il a une forte inclination pour le rap, lui qui collabore très régulièrement avec l'un des meilleurs sites consacrés à la chose : Pure Baking Soda. Malin et rusé, oui, oui, tant ses illustrations regorgent d'un humour taquin propre à séduire les plus morne d'entre nous. Trop puissant, aussi, avec ses apparitions pour Télérama, Les Inrocks et sa récente collaboration au long cours avec Society. Crevard, on veut pas se prononcer.

VOIR+
Illustration | 15.03.16 [Employée Modèle] Chiara Dattola

[Employée Modèle] Chiara Dattola
Toutes les semaines, un nouveau chouchou

Nous avions publié l'illustratrice italienne Chiara Dattola pour notre numéro 53, dédié comme il se doit aux Cocktails. Son style élégant et chamarré nous avait séduit par sa fausse simplicité et son charme immédiat. Celle qui est aujourd'hui professeur à l'European Institute of Design, vit et travaille à Milan. Pas jaloux, nous la voyons avec bonheur travaillé pour Le Monde, Monocle, Il Sole 24, Internazionale, Panini, Les Éditions du Rouergue et tutti quanti. Elle expose en ce moment même à la Galerie Il Vicolo jusqu'au 2 avril son exposition In The Forest, dont est issue la plupart des visuels ici présent.

VOIR+
Exposition | 22.12.15 © Jean-Michel Tixier

Jean-Michel Tixier @ Colette
Clins d'oeil et ligne claire

L'agence Talkie Walkie, M Le Magazine du Monde et Colette ont eu la brillante idée d'offrir une retrospective à l'un des plus élégants dessinateurs qui soit. Mélange d'un trait swarto-hergien et d'un humour subtil, les dessins de presse de Jean-Michel Tixier sont du genre précieux. Retour sur plus d'un an de collaboration entre le magazine et l'illustrateur, Salutations Distinguées est une de ces expositions qui ne se ratent que sous le pretexte d'une maladie grave ou d'une finale de Coupe Davis. Et comme nous ne vous souhaitons ni l'un et que l'autre se situerait plutôt au printemps, on vous veut du 4 au 30.01 chez Colette, à Paris, et plus encore le 7 pour le vernissage.

VOIR+
A propos

Entre Lyon et Paris, Kiblind entretient l’art de l’entre-deux. Une stratégie qu’il cultive aujourd’hui avec amour entre culture visuelle et vision culturelle, entre arts plastiques et arts vivants, entre images et textes. Le magazine trimestriel se penche sur ceux qui font le sel et le poivre de sa vie : les artistes émergents. Qu’ils soient graphistes, photographes, illustrateurs, plasticiens, stylistes ou musiciens, ceux-là ont leur place dans le monde illustré de Kiblind Magazine.

Voir +
Logo Kiblind