0    

Après Star Wars, la série Dragon Ball est sans doute la plus merchandisée du monde. Malheureusement, cette exploitation maximum n'est pas synonyme de qualité.


Ce dernier opus sorti sur X-Box 360 et PS3 nous propose une énième fois de partir à la recherche des Dragon Ball et de suivre l'histoire écrite par Akira Toriyama. Mais jusque là une seule licence est parvenue à relever le défi (Budokai 2 sur PS2, ndla). Car il est de taille.

Comment faire pour matérialiser des combats à la fois aériens et terrestres, dans des environnements variés et destructibles, à distance comme au CaC et surtout...ultra rapides ?

Comment faire pour gérer plus d'une cinquantaine de personnages avec chacun leurs techniques particulières et ne pas rendre déséquilibrée, une rencontre entre Krilin et Omega Shenron (adversaire ultime de la série Dragon Ball GT) ?

Comment faire pour que le joueur s'immerge dans le mode histoire jusqu'à réaliser les même techniques (un kamehameha de San Gohan contre Cell) et aller jusqu'à perdre parfois (Sangoku contre Végeta par exemple) afin de suivre la storyline ?

Et bien la réponse ne se trouve pas Ultimate Tenkaishi.


commentaires
0  
interview-kaaris.jpg
Interview Kaaris
29 10
2
emergences2013.jpg
Festival (é)mergences
17 01
0
snp011-w-ol-logo.jpg
Interview Teki Latex
14 06
2
principlesofgeometryamerichaelism.jpg
P.O.G. - Americhaelism
18 12
0